La start up epatient, la clinique Les cèdres et le Groupe 3iL ont signé une convention de partenariat

Ce 2 juin, la start-up ePatient Digital Médias, la clinique Les Cèdres (Groupe Elsan) et le Groupe 3iL ont signé une convention de partenariat afin de mettre en place des travaux tuteurés collaboratifs.
Renforçant les liens entre les étudiants et l’entreprise, ce partenariat permettra de développer dans un premier temps la version mobile de la plate-forme numérique créée par ePatient Digital Médias.

Le partenariat avec le Groupe 3iL doit permettre de former en Limousin, Nouvelle-Aquitaine, des compétences correspondant aux besoins actuels de la start-up et d’une filière en pleine émergence : l’e-santé et la m-santé (“m” pour “mobile”) avec des services accessibles via smartphones ou tablettes informatiques.

Pour en savoir plus…

Retrouvez l'interview de M. Ali Mankar Bennis, directeur du Groupe 3iL

 ENTRETIEN

avec Ali Mankar-Bennis, Directeur du Groupe 3iL

Quelle formation particulière nécessite l’e-santé ?

A.M-B. : « L’e-santé demande bien sûr des informaticiens formés : nous sommes dans la connectivité et la gestion des données. Mais le contenu est différent. La sécurisation, la protection et le suivi des données personnelles de santé est un thème primordial. Le système d’information (SI) de la santé est également différent. Les étudiants connaissent le SI des entreprises, or la santé est un monde à part. Un parcours de santé est fait de plusieurs « briques » assemblées : l’établissement de soins, le paramédical, le patient… Chaque brique doit être interconnectée. D’où un système d’information bien plus complexe que celui d’une entreprise. »

Quelle est la particularité de la convention signée avec ePatient Digital Médias ?

A.M-B. : « Cette convention que le Groupe 3iL a signée est la première qui se centre sur le patient. L’e-santé est un domaine large : dans une grande partie, le patient reste virtuel : on traite ses données, il est identifié via sa carte vitale, etc. Avec la plate-forme ePatient Digital Médias, le patient est acteur : il demande des rendez-vous, il agit et s’informe dans son parcours de soin, il choisit le professionnel paramédical qui va le suivre… Le patient est au centre de tout. La plate-forme numérique ePatient Digital Médias aborde l’e-santé sous un autre angle. Dans ce domaine numérique parfois très technique, elle demande moins d’informatique mais plus d’humanité. »

C’est-à-dire que vos étudiants vont travailler plus sur les usages que sur le codage ?

A.M-B. : « Absolument. C’est pourquoi la participation de la clinique Les Cèdres, à Brive-la-Gaillarde (Groupe Elsan), est essentielle dans ce partenariat. L’établissement, qui utilise la plate-forme ePatient Digital Médias depuis septembre 2016, est notre référent dans le déploiement des solutions numériques et la création des usages auprès des professionnels et des patients usagers. »

Dans un premier temps, les étudiants du Groupe 3iL vont participer au développement de la version mobile de la plate-forme ePatient Digital Médias. Et ensuite ?

A.M-B. :  « Lors de la première présentation de la plate-forme ePatient Digital Médias, Françoise Malafosse, DG de la start-up, m’expliquait la fonctionnement des cinq services déjà opérationnels. Et moi, je voyais déjà d’autres services à mettre en ligne ! Ce partenariat est un point de départ. Les étudiants vont travailler dans l’objectif de voir, par l’usage, quels services ou modules complémentaires vont être intéressants ou nécessaires demain. »

Vous annoncez que le Groupe 3iL va ouvrir des modules de spécialisation en e-santé à Limoges.

A.M-B. :  « Oui, dès la rentrée 2017. Notre école a toujours évolué en ouvrant des modules de spécialisation dans une constante adaptation aux nouvelles technologies. Sans être opportunistes, nous cherchons à coller à la réalité des besoins. L’e-santé s’impose aujourd’hui. Plus d’une centaines des anciens étudiants du Groupe 3iL sont en activité dans l’e-santé, dont une trentaine rien qu’à Limoges !

Quatre de nos étudiants ont déjà créé leur start-up e-santé, portée par un incubateur, alors qu’ils n’étaient pas encore diplômés. Le partenariat avec ePatient Digital Médias, filiale de l’agence Comevents, laisse la porte ouverte à toutes les possibilités ! »